Document à télécharger

PDF - 1.1 Mo (PDF – 1.1 Mo)

La Bobine

La Bobine pose la question des modes de représentation et de leurs espaces, dans une approche vivifiante et renouvelée. La Bobine cherche à poétiser notre expérience de spectateur, bouscule nos représentations et invite à se déplacer, regarder, agir afin de construire des récits et imaginaires communs. Elle s’attache à participer à la construction du regard, du spectateur, petit ou grand.


La Bobine est un projet porté par Christelle Hunot, metteure en scène et plasticienne du textile. 

La Bobine s’est installée au cœur de l’association Bob Théâtre en 2012 et développe des projets pour tout public (jeune public, famille, inter-générationnel) dès la petite enfance.


La matière textile irrigue les projets artistiques, formes hybrides mêlant poétique du corps et textile. 
Les créations de La Bobine traitent de la notion du temps, du corps et de ses mouvements, de sa reconstruction. Elles croisent un travail de mise en scène d’une danseuse interprète au plateau, où se mêlent mouvements, musique et matières. Des temps de prolongement et d’exploration d’œuvres textiles à regarder, toucher, sentir sont proposés. 


Dès son premier projet, Christelle Hunot développe un univers personnel autour de tableaux et tablettes, sous forme de livre ouvert, allant vers un travail de scénographie par la mise en espace des œuvres. Christelle Hunot travaille principalement le lin ou le coton blanc, les fils de lin, la broderie. Elle crée des livres d’artistes, les Chunos et des œuvres textiles originales. 


On y découvre un personnage, Blanche, une petite fille qui, à travers ses paysages imaginaires, se reconstruit suite à un accident. Le corps, son réveil, le sommeil, la résilience, la renaissance sont au cœur du travail. La mémoire, l’intimité, le lieu d’habitation et le paysage sont questionnés au travers d’œuvres plastiques et vivantes.


La Bobine s’attache à créer des espaces du sensible, de partage où la créativité et la circulation sont convoquées. La Bobine favorise la rencontre avec les publics et leurs territoires, en réinventant la diffusion par le biais de son rayonnement culturel. Elle produit des outils permettant cette rencontre, autour d’œuvres existantes ou en cours de production. Le processus de création, sa temporalité peuvent être donnés en partage lors d’ouvertures publiques, d’ateliers de pratique artistique, de formation ou de « laboratoires » mêlant diffusion et actions culturelles.