Édito

salut les amis,

bob revient de vacances tout bronzé,
il a passé son mois d’août allongé sur le sable….
15 minutes sur le ventre …
15 minutes sur le dos, on répète l’opération 3 fois,
on se lève, on va se baigner pour faire descendre la température,
et on recommence 15 minutes sur le ventre, 15 minutes sur le dos…

bob restait un peu plus longtemps sur le dos…
au prorata de la surface à griller…
ahhh ces moments de semi-somnolence sur le sable,
le bruit de la mer,
ne penser à rien,
le petit vent qui vient juste chasser le trop plein de soleil,
le visage sur la serviette,
le bruissement des pages du livre abandonné à quelques centimètres de l’oreille,
les mouettes,
cette odeur d’iode qui remplit chaque respiration,
se laisser aller dans cette torpeur magnifique quand un jeune couple avec un enfant
décide de s’installer juste à côté alors que la plage est vide.

l’enfant, d’une voix suraiguë, en brandissant une algue échouée :

- papa papa regarde !!

le père :

- touche pas à ça c’est poison

l’enfant jette l’algue, la mère en jean et chaussures de ville, affiche une moue dégoûtée.

l’enfant va vers l’eau.

la mère :

- t’approche pas de l’eau c’est dangereux

l’enfant se rabat sur les coquillages et les tend à sa mère.

La mère prend les coquillages, se lève, va les laver dans la mer et les redonne à sa fille.
sa fille prend les coquillages et joue avec en les disposant sur le sable.

la mère :
- c’est pas possible… les remet pas dans le sable, je viens de les laver.

….

alors bob s’est posé une question :
à quel moment doit-on alerter les services sociaux ?

bob

Galerie